La mer à boire (4)

island-779387_1920
Petite île ressemblant à celle vue lors d’une sortie en mer à Halifax, mais la maison était plus modeste que celle apparaissant sur la photo

De : Clémence Bourget
Date : 2007-08-03 –  13:41
A : amis.internautes@clemenceetseshistoires.com
Sujet : Petite île

Allô.

Vendredi après-midi à Halifax. Il fait beau, chaud, et ça sent l`eau salée. Les nombreux quais sont arpentés par de beaux flâneurs qui s’arrêtent devant des musiciens s’accompagnant à la guitare.

Tout en me plantant devant l’un d’eux pour écouter sa musique, je regarde du côté de l’océan si je peux l’apercevoir; mais non. En faisant une autre randonnée en bateau, nous avons contourné une toute petite île sur laquelle une maison est bâtie avec un bateau accosté au minuscule quai. Une île grande comme ma main, juste assez large pour contenir une seule maison. Moi qui aime les petits pots, j’étais comblée avec un si petit format d’île!

Au retour de la balade, j’ai vu des restaurants bâtis sur pilotis au port de Halifax. Parait-il qu’il y en a un où tu peux passer ta commande sans quitter ton bateau.

murphy-s-on-the-water
Il y a un restaurant au quai de Halifax où l’on peut passer sa commande sans descendre de son bateau. Toutefois, je ne sais pas si le restaurant Murphy’s, qu’on voit sur cette photo, offre ce «service au bateau»

Je ne souhaite pas quitter la province tout de suite, mais je commence à faire le décompte de mon retour chez nous. Pas que je m’ennuie, mais j’ai hâte d’entendre l’accent québécois et d’écouter la musique francophone. Et puis, j’aimerais être un peu seule pour apprécier tout ce que je vis en ce moment. Y’a des choses qui sont meilleures partagées, et d’autres qui se savourent seul.

Mon souhait est exaucé puisque Carl et Gemma sont encore en vacances et les étudiants arabes sortent en ville fréquemment.

Je vais en profiter pour réviser mes leçons. Je n’ai toujours pas décidé si j’allais changer de niveau au cours d’anglais ou continuer avec Mikael. C’est le meilleur enseignant de l’école. En plus, il sent tellement bon !

Sentir bon… On nous a avisés de ne porter aucun parfum. Trop de gens y sont allergiques. Il paraît qu’ici, à Halifax, un chauffeur d’autobus peut arrêter son bus et te faire descendre si tu portes du parfum. Toutefois, l’antisudorifique est permis. Thank you my God !

Parlant d’odeurs, le compost de Gemma sent presque rien. Savais-tu que tout se recycle à Halifax ou presque ? Même les restes de table sont transformés en compost par la Ville. Gemma m`a expliqué qu’au nombre de personnes vivant actuellement dans la maison (5 ou 6), elle ne sort que deux petits sacs de vidanges par mois. Le reste va au recyclage. Je pense que les centres urbains du Québec devraient s’inspirer de ce modèle.

Tu ne trouves pas qu’on est arriérés et gaspilleurs nous autres, Québécois ? Il y a même un Arabe qui m’a demandé si l’eau, ici, était salée en bordure de mer puisqu’il sait que le Canada possède l’inestimable richesse d’avoir de belles et grandes étendues d’eau potable. Eux, me dit-il, boivent la mer faute d’eau potable. Par un processus extrêmement coûteux utilisé en Arabie Saoudite, les Arabes extraient l’eau douce de l’eau salée. Je n’ai pas osé lui souligner – parce qu’il a dû le constater – que nous, on chiait dans l’eau potable sans se poser de questions ! Que nos toilettes à l’œil magique détecteur de mouvements installées dans les centres urbains sont souvent défectueuses, et que le moindre mouvement déclenche l’évacuation de litres et de litres d’eau sans que personne ne s’en formalise. Quel scandale que ce gaspillage de l’eau du monde ! Une ressource épuisable. Que faire ?

Mon sentiment d’indignation mêlé d’impuissance me donne soif tout à coup.

Comme je suis seule en ce beau vendredi, je vais renter à la maison, descendre au sous-sol regarder un film et boire une bière fraîche écossaise.

J’espère que tu savoures quelques beaux moments d`été. It’s the summer time. Enjoy it ! (c’est le temps de l’été, profites-en !)

La semaine prochaine, je m’en vais visiter la Citadelle de Halifax. Oui, oui, celle-là qui a pris 28 années à construire. Sont persévérants les Anglais !

See you soon.
Clémence

4 réflexions sur “La mer à boire (4)

    1. Ben oui, j’aurais bien aimé pouvoir vous la montrer. Comme je n’avais pas mon appareil photo avec moi lors de cette sortie en mer, j’ai cherché sur Google pour la trouver, mais rien. La photo que j’ai mise est assez représentative de cette mignonne petite île.
      Merci de votre commentaire

      J'aime

Tous vos commentaires sont lus avec plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s